L’ASSE pourrait se faire planter avec son potager

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

C’est désormais une bien triste habitude en France, mais les pelouses énervent de plus en plus les techniciens en raison de leur état assez déplorable. A Monaco, Brest, Marseille, Nice ou Saint-Etienne, entre autres, la boue et les mottes de terre s’invitent à chaque rencontre. Dans le Forez, cela a donné un spectacle assez lamentable ce mercredi face à Evian, et un coup de gueule appuyé de la part de Christophe Galtier, qui a parlé de ? potager ? pour qualifier la pelouse de Geoffroy-Guichard. Une réflexion qui n’a pas beaucoup plus aux responsables de la pelouse, à savoir Saint-Etienne Métropole, dont le vice-président a pris la parole sur France Bleu pour s’expliquer, et apporter une solution assez radicale au problème.? Christophe Galtier a un peu exagéré mais c’est un méridional. Les salariés de l’agglomération ont été un peu dé?us par ses propos. On avait programmé de refaire la pelouse à l’intersaison 2015 et avant ces travaux, on ne peut pas mettre de système de chauffage. De toute fa?on, il est hors de question de refaire une pelouse vu que de gros engins doivent aller dessus. Il y a une vraie logique dans le calendrier des travaux et je pense que le club l’entend. Je pense que la pelouse devrait être à la charge des clubs. Ce serait plus simple. D’ailleurs, Bernard Ca?azzo a réagi favorablement à cette idée. Ce n’est pas pour refiler le bébé aux clubs mais c’est plus logique ?, a glissé Roland Goujon, pour qui la solution serait donc de confier l’entretien de la pelouse, et les frais qui vont avec, à l’ASSE.

Advertisements