Des Girondins sans défense

Auteur d’un nul à Lorient (3-3), Bordeaux a encaissé trois buts pour la deuxième fois de suite. Francis Gillot peine à trouver la bonne formule. Publié le 23 Septembre 2013, à 13h30 BORDEAUX PLANUS

Dix buts encaissés en quatre matchs. Un bilan qui doit donner des cauchemars à Francis Gillot. Pourtant, le technicien bordelais avait complètement changé sa défense entre la débâcle subie sur la pelouse de l’Eintracht Francfort (3-0, 1ere journée de la phase de poule de la Ligue Europa) et le déplacement à Lorient (6eme journée de L1), dimanche. Exit Lucas Orban, Henrique, Jérémie Bréchet et Julien Faubert. Seul Cédric Carrasso est resté dans les buts. Mais au Moustoir, les quatre défenseurs bordelais ont commis au moins une erreur. Sur le premier but lorientais signé Vincent Aboubakar, c’est Mariano qui n’est pas bien aligné et qui se fait devancer par l’attaquant des Merlus. Sur le deuxième, c’est Maxime Poundjé, auteur d’une très belle prestation jusque-là, qui a manqué sa passe en retrait et a laissé filer Kevin Monnet-Paquet.

« C’est avant tout une histoire de concentration »

Le troisième et dernier but lorientais est venu de l’axe où Marc Planus et Lamine Sané ont connu une très longue après-midi. Constamment gênés par les longs ballons des défenseurs lorientais derrière leur dos, les deux défenseurs centraux bordelais n’ont certainement pas rassuré leur entraîneur… « Il y a encore énormément de choses à rectifier défensivement : il est difficile de gagner les matchs en encaissant trois buts. C’est avant tout une histoire de concentration, a regretté Gillot même si tout n’est pas à jeter selon lui. Le match se termine à 3-3 et je pense que c’est un résultat plutôt logique. Dans l’ensemble, il y a tout de même des choses intéressantes à retenir. » La prestation de ses défenseurs ne devrait pas faire partie de cette catégorie.

Advertisements