Laurent Blanc satisfait de la prestation de ses joueurs malgré le nul contre Monaco

Davantage frustré qu’énervé, Laurent Blanc a estimé que le PSG méritait de gagner contre Monaco. L’entraîneur parisien a notamment apprécié la prestation collective de ses joueurs. Publié le 23 Septembre 2013, à 14h33 PSG BLANC

Laurent Blanc, le PSG méritait-il de s’imposer face à Monaco ?Ma réponse est oui ! Sans enlever le mérite des Monégasques, qui ont fait un très bon match, on mérite de gagner vu le nombre d’occasions et de situations dangereuses.Qu’a-t-il manqué pour prendre ces trois points ?On aurait pu être un peu plus efficace devant le but. Quand on se procure autant d’occasions et qu’on ne marque qu’une fois, c’est un pourcentage trop faible. Mais il faut déjà se procurer des occasions dans un tel match et c’est ce qu’on a fait. Il y a eu un peu de maladresse et c’est dommage. Car si on avait conclu une action de plus, on aurait gagné ce match sans problème.Est-ce la faute à un excès de confiance ?Non, pas du tout ! J’ai revu l’occasion d’Ibra quand il reprend du talon : il contre lui-même sa talonnade avec son autre pied. Sans quoi, il y a but. Après, on peut dire que c’est de la malchance ou de la maladresse mais ça ne tient pas à grand-chose.La sortie sur blessure de Thiago Silva a-t-elle été un tournant ?Il faut être réaliste : on ne peut pas perdre Thiago Silva sans avoir un petit moment d’incertitude. On sait tous le joueur qu’il est et il rassure énormément ses partenaires. Ce n’est pas un hasard d’avoir pris ce but dans la foulée de cette sortie. Mais Papus (ndlr : Camara) a donné le meilleur de lui-même et tout est rentré dans l’ordre. On prend ce but sur une mini-occasion de Monaco, même si on sentait qu’ils étaient dangereux. A l’arrivée, j’ai aimé la production de mes joueurs et ils n’ont pas à avoir honte. Ils doivent en être contents, cela a été un très bon match. Il aurait pu y avoir plus de buts, surtout du côté du PSG, mais c’étaient deux belles équipes avec deux entraîneurs qui ont essayé de gagner le match jusqu’au bout. Cela a permis aux spectateurs de se régaler.Avez-vous une idée de la gravité de la blessure de Thiago Silva ?Il passera des examens lundi et mardi mais c’est un souci musculaire derrière la cuisse. Le docteur vous en parlera mieux que moi mais on a perdu Thiago Silva pour quelque temps.

« Quand on concrétisera ne serait-ce que la moitié de nos occasions… »

Un mot sur la performance de Marquinhos ?Il monte en puissance. Ce garçon est arrivé dans des circonstances difficiles et il s’est blessé à la cuisse avec quinze jours d’arrêt. Là, ce n’était que son deuxième match et il a besoin de compétition. Mais il va avoir du temps de jeu ! Comment avez-vous jugé l’entente entre Cavani et Ibrahimovic ?Je le dis depuis le début : elle peut encore être meilleure, forcément. Et surtout beaucoup plus efficace. Il faut faire attention à l’équilibre de l’équipe, même si je sais que ce sont deux buteurs. On doit trouver un système qui leur permette de marquer des buts tout en gardant l’équilibre défensif. Le système actuel (ndlr : 4-3-3) nous permet d’être dangereux devant et costauds derrière. Mais cela ne veut pas dire qu’on va rester figer.Monaco a-t-il confirmé qu’il serait le principal concurrent pour le titre ?On peut le dire sur la valeur de leur début de saison. Pour venir à Paris avec l’intention de gagner, cela prouve qu’ils ont confiance en leur potentiel. J’en discutais avec Eric (ndlr : Abidal), même s’il m’a confirmé que ce soir, cela avait été très dur pour eux. Mais on peut penser que Monaco sera un des clients pour le titre. Maintenant, cela va se jouer sur le long terme et il faut savoir gérer les trous. Monaco ne joue pas l’Europe et cela peut les favoriser. Mais ils ont aussi beaucoup de jeunes et ce n’est pas si simple de jouer le titre. Ils ont malgré tout une belle équipe.Le PSG n’a marqué que neuf buts en six journées. Est-ce insuffisant ?Certainement, oui. Mais on aurait pu en marquer le double… Les occasions sont là et on doit mieux faire dans ce domaine-là, compte tenu de nos qualités. Mais le jour où on concrétisera ne serait-ce que la moitié de nos occasions, notre total de buts va augmenter très sérieusement.Quels sont les gros points positifs de la soirée ?On a su proposer du jeu quand il fallait en faire mais également bloquer les Monégasques. Ils n’ont presque pas ressorti le ballon. On les a contrariés et on avait bien préparé ce match, avec du jeu court mais aussi du jeu long sur Ibra pour faire remonter le bloc.

Advertisements