L'AS Rome se relance et Totti se rachète à Bâle

L’AS Rome, ridiculisée à domicile il y a deux semaines, s’est vengée mercredi à Bâle (3-2) grâce à un penalty de Francesco Totti et un grand Menez, buteur et passeur, pour se relancer dans la course à une place en 8e de finale de la Ligue des champions.

Les Romains, battus par les Bâlois au stade olympique 3-1, profitent pleinement de leur succès pour devenir seuls deuxièmes du groupe E, avec six points, derrière le Bayern Munich, vainqueur 4-0 à Cluj et déjà qualifié.

Au cours d’une première période pourtant dominée par les Suisses, avec Frei en chef de file des attaques bâloises, c’est la Roma qui a ouvert la marque. Vucivic, malgré un léger déséquilibre, parvenait à entrer dans la surface pour servir Menez qui, du pied droit, ouvrait la marque (17). Neuf minutes plus tard, Totti, en bon capitaine, s’est racheté de son exclusion en Championnat d’Italie face à Lecce samedi.

Menez effectuait une montée en solitaire pour aller slalomer dans la défense de Bâle, entrer dans la surface et servir Totti, Stocker ne pouvant que le faucher pour l’empêcher de marquer. Le vétéran italien transformait tranquillement le pénalty pour marquer son premier but depuis mai (25).

Les Suisses sont revenus des vestiaires bien décidés à faire honneur à leur nombreux public, dont le champion de tennis Roger Federer. Monopolisant le ballon, Frei et les siens se heurtaient à un milieu et une défense bien regroupée des Romains. Les esprits s’échauffaient et l’arbitre Bjor Kuipers était obligé de sortir trois cartons jaunes en trois minutes (49e et 51e).

Un but de la tête de Frei, à la suite d’un centre de la gauche mal maîtrisé par la défense romaine, a redonné un peu d’espoir aux Bâlois (69), mais leur joie n’a duré que cinq minutes: Greco a repris du gauche un ballon mal dégagé par la défense (76) pour corser l’addition (3-1). Un deuxième but de Shiqiri (84) n’a pas suffi à renverser la tendance.

 

 

Advertisements